Initiatives urbaines

Citoyennes, entrepreneuriales ou publiques, collectives ou personnelles, les initiatives et solutions urbaines se multiplient !

Les vergers du petit pâtre

logo image Créée en 2011, l’association « Les vergers du petit pâtre » a pour but de créer des vergers : planter et faire vivre des arbres et arbustes fruitiers et notamment participer à la conservation de certaines espèces ou variétés locales. L’association s’engage à favoriser le lien avec notre terre nourricière auprès de tous en prenant en charge la gestion durable de végétaux. Elle n’a aucun objectif de rentabilité ni de production : c’est le lien social à travers le travail de la terre qui sous-tend son action.
Carte des acteurs et lieux de végétalisation et d’agriculture urbaine

Liste qui demande à être complétée

  • Bigoud
    L’association Bigoud crée et entretient des jardins potagers en centre ville de Marseille. Nous nous réapproprions des anciennes friches, terrains à l’abandon, surfaces agricoles « fatiguées » ou arrière cours de propriétés (privées ou publiques) afin de développer une réelle agriculture urbaine. Notre but est multiple: embellir la ville, produire de délicieuses variétés potagères en accord avec l’écosystème et, surtout,créer du lien social !

  • Biodi’ville
    Biodiv’ille est un outil de mutualisation des ressources et expériences des acteurs de l’éducation à la nature et à la biodiversité en ville des pays francophones. Ce portail est participatif. On y trouve un partage d’expériences, des outils pédagogiques, une liste de formations, des bonnes adresses…

  • Brooklyn Grange
    Brooklyn Grange est une ferme urbaine à Brooklyn et dans le Queens à New York. 10 000 m² de toits exploités depuis 2010, produisant par an plus de 18 tonnes de fruits et légumes biologiques. Radis, salades, tomates, poivrons, plantes aromatiques (mais aussi poulailler et ruches) à destination des particuliers et des restaurants de la ville. La « Brooklyn Family » c’est une entreprise d’une dizaine de salariés et des bénévoles qui contribuent à ce potager insolite.

  • Citizen Farm
    CitizenFarm est une start-up développant la technique de l’aquaponie, un écosystème associant culture de végétaux et élevage de poissons. CitizenFarm a notamment créé une ferme aquaponique en plein cœur de Toulouse, au Jardin Raymond VI. Les matériaux utilisés pour la construction des aquariums et des serres sont tous produits localement… Ouvert au public les mercredis et samedis !

  • Citoy’EnR
    Capter l’énergie solaire sur les toits, c’est une aussi une façon de contribuer à rafraîchir les bâtiments et la ville. Le projet Citoy’EnR vise à créer une coopérative de production d’énergie renouvelable sur l’aire urbaine de Toulouse, dont la gouvernance et le financement seront ouverts aux citoyens. Dans un premier temps, le projet installera des projets de production photovoltaïque sur les toits de Toulouse et de ses environs.

  • Colibris de Toulouse
    On ne présente plus l’association de Pierre Rabhi et sa mission humaniste visant à favoriser les circuits courts et l’autonomie alimentaire. Son antenne à Toulouse est aussi très active et propose des alternatives au système économique et à l’agriculture industrielle en développant des projets de permaculture, d’agro-écologie mais aussi des solutions pour l’habitat. De plus elle bénéficie d’un réseau national.

  • Collectif Pousse Cailloux
    Organisés autour du potager urbain du collectif Saint-Cyprien, les jardiniers de Pousse Cailloux dynamisent le quartier en insufflant un air de nature. À travers des apéritifs conviviaux, des pic-niques, des rencontres et des représentations, le jardin s’ouvre alors sur la ville.

  • Cultive ton Jardin
    L’association assure la promotion et développement de la culture de potagers urbains sur le territoire de la commune de Ferney-Voltaire à des fins non lucratives et non commerciales. Des espaces arables sont mis à la disposition des habitants de la commune pour cultiver légumes, petits fruits ou fleurs destinés à la consommation familiale. Quatre sites ont été aménagés pour l’exploitation de ces potagers urbains. Ils se situent à l’est de la ville, chemin du Gué ; au centre-ville, ruelle des Jardins à l’arrière du théâtre Micromégas ; à l’ouest, sur le lieu-dit Veudagne proche de la zone d’activités de Bois Candide et dans le futur parc de la Tire.

  • Ferme urbaine de la REcyclerie
    La Ferme Urbaine de la REcyclerie vise à créer un refuge de biodiversité dans le quartier dense de la Porte de Clignancourt. La nature est introduite sur près de 1000 m² favorisant ainsi le développement de corridors écologiques. Elle comprend une basse-cour, un jardin d’aromates et d’arbres fruitiers, des constructions en bois locaux d’Ile de France, deux systèmes de compostage, une prairie mellifère sur le toit pouvant accueillir 4 ruches, une jungle végétale intérieure, un système d’aquaponie, et surtout un potager collectif de 400m².

  • Graine de Jardins
    Graine de Jardins

  • Incroyables Comestibles à Graulhet
    Dans la lancée du mouvement des Incroyables Comestibles, né à Todmorden, en Angleterre, cette initiative citoyenne a démarré début 2013 entre Toulouse et Albi . Des potagers collaboratifs et solidaires se développent et utilisent des procédés issus de l’agro-écologie et de la permaculture, respectueux de l’environnement. L’action répond à trois objectifs : respecter la nature, favoriser le lien social et manger sainement. Les zones cultivées font partie de l’espace public et sont ouvertes à tous !

  • La Maison de l’Agriculture Urbaine
    La Maison de l’Agriculture Urbaine (M.A.U.) est une association loi 1901 qui a été créée le 10 octobre 2013 par différentes personnes appartenant au monde professionnel spécialisé de l’horticulture mais aussi du paysage. L’objectif principal de l’association est de promouvoir une agriculture urbaine saine et durable c’est à dire un paysage comestible sain et durable mais aussi de rendre l’agriculture accessible aux citadins.

  • La Ruche Qui Dit Oui
    La Ruche qui Dit Oui est une entreprise qui met en lien les consomm’acteurs et les producteurs locaux. L’objectif est de relocaliser la consommation, de soutenir l’agriculture fermière et l’artisanat local, par des outils permettant à tous de produire, distribuer et consommer de manière plus juste et plus durable.

  • La Sauge logo
    image
    Basée à Paris, La SAUGE (Société d’Agriculture Urbaine Généreuse et Engagée) vise à favoriser la pratique d’une activité agricole en milieu urbain, avec un objectif : 2h de jardin par semaine pour tous. A cet effet, elle s’emploie à mettre en place des jardins partagés, et organise des événements publics comme les 48h de l’agriculture urbaine.

  • Le Passe Jardins
    Un projet associatif Le Passe Jardins qui se veut conscient de l’urgence environnementale actuelle: « Remettre l’humanité à sa juste place et partager dans l’écosystème planétaire devient le projet commun ». À Lyon, l’association ‘Le Passe-jardin’ recense 338 jardins collectifs dans le grand Lyon et l’est Lyonnais : jardins familiaux, en pied d’immeuble, jardins d’insertion ou nomades… Le moindre espace disponible tend à être cultivé. Le Passe-Jardin a réalisé et met à jour un annuaire cartographique des jardins et ressources en Auvergne et Rhône-Alpes .

  • Le Potajadot
    Le Potajadot est une initiative citoyenne du quartier d’Ixelles à Bruxelles. L’aventure, commencée il y a 2 ans, mobilise les habitants d’Ixelles, en Belgique, et d’ailleurs. Tout le monde est le bienvenu, avec ou sans connaissances particulières en jardinage. Cette initiative citoyenne a obtenu l’autorisation et l’aide de la commune qui a mis à disposition un espace et 8 bacs à culture afin de développer une zone potagère dans le quartier.

  • Les Incroyables Jardins à Albi
    Pour favoriser toute forme de jardinage respectueuse de l’homme comme de l’environnement, l’association développe le jardinage sur les bases de la permaculture et de l’agro-écologie. Dans l’esprit proposé par les incroyables comestibles elle favorise les jardins cultivés collectivement dont les fruits sont offerts et partagés gratuitement avec toute personne ayant ou non cultivé ces jardins.

  • Les Jardins de Cocagne (Réseau Midi-Pyrénées)
    Un jardin de Cocagne est une exploitation agricole biologique qui emploie des personnes en rupture avec le monde du travail. L’objectif est donc à la fois écologique (maraîchage biologique, circuits courts, vente au panier dans des points-relais) et social (accompagnement à l’insertion). Il existe des Jardins de Cocagne partout en France !

  • Les Jardins du CBE
    Véritables tremplins pour l’emploi, les jardins du CBE (comité de bassin d’emploi) regroupent deux ateliers d’insertion par l’activité économique : l’atelier des Violettes (production de fleurs) et l’atelier des Quatre Saisons (production de légumes en conversion AB), qui ont pour objectif d’aider des personnes en recherche d’emploi connaissant des difficultés à retourner vers l’emploi durable.

  • Les Pavillons Sauvages
    Lieu d’initiatives de quartier, à visée écologique (jardin aromatique, médicinal et potager en permaculture, distributions de paniers d’AMAP, groupements d’achats en circuits courts…), sociale (habitats participatifs, repas de quartier, communication parentale…) et culturelle (concerts, projections, créations, enregistrements…). Un impulseur de vie comme on devrait en avoir dans tous les quartiers !

  • Les vergers du petit pâtre logo
    image
    Créée en 2011, l’association « Les vergers du petit pâtre » a pour but de créer des vergers : planter et faire vivre des arbres et arbustes fruitiers et notamment participer à la conservation de certaines espèces ou variétés locales. L’association s’engage à favoriser le lien avec notre terre nourricière auprès de tous en prenant en charge la gestion durable de végétaux. Elle n’a aucun objectif de rentabilité ni de production : c’est le lien social à travers le travail de la terre qui sous-tend son action.

  • Macadam Gardens à Seysses logo
    image
    Macadam Gardens propose de mettre en place des potagers en entreprise de l’étude à la réalisation en passant par l’entretien et l’animation. Ils ont notamment réalisé le potager sur le toit de la clinique Pasteur, à Toulouse. L’entreprise est installée en maraîchage biologique sur un terrain de 1.5 ha à Seysses en périphérie toulousaine, où sont cultivées de nombreuses variétés de légumes dont des légumes oubliés.

  • Mipygreen
    Mipygreen est un collectif pluridisciplinaire travaillant sur les thématiques de l’alimentation responsable, de l’agriculture en milieu urbain et de l’éco-conception. L’association s’engage dans une dynamique de soutien aux initiatives durables qui préservent l’environnement, la santé et la diversité culturelle. Installée depuis 4 ans dans l’Espace Andromède, ce Green’Lab fait la promotion de l’écologie urbaine et propose des workshops « Do it yourself », des dégustations, des rencontres-débats, des formations, un coin de lecture et des expositions qui sont une façon efficace de présenter des idées et des mouvements dits innovants.

  • Nantes ville comestible logo
    Créé en 2015, le projet Nantes ville comestible se définit comme un collectif pluridisciplinaire pour l’agriculture urbaine, ayant pour but de regrouper autour de projets communs des communautés encore souvent cloisonnées. Il est à l’origine du projet Hackgriculture destiné à faire émerger de nouveaux outils numériques en lien avec l’agriculture urbaine et périurbaine. Ce projet a donné naissance au site de partage Lopins.

  • Organic Vallée
    L’économie circulaire de la matière organique ! Organic Vallée est un territoire de 55 ha géré par une Société Coopérative d’Intérêt Collectif. Ce projet de proximité vise à fédérer entreprises établies et porteurs de projet afin de renforcer les synergies existantes et en créer de nouvelles, entre les filières amont (déchets), et en aval (énergie, chimie verte, agroalimentaire et agricole).

  • Partageons les Jardins
    Partageons les Jardins est une association qui promeut et met en réseau les activités de jardinage, principalement en région toulousaine : information, sensibilisation, centre de ressources (bibliothèque, grainothèque, outilthèque), organisation d’événements, conférences, animation de réunions publiques, soutien aux jardins en création et existants, visites de jardins, ateliers pratiques et formations. D’autre part, l’association propose un accompagnement à la création de jardins partagés. Elle réalise des diagnostics (urbains, sociaux, environnementaux), mobilise les habitants, organise des ateliers de concertation, conseille et suit les projets.

  • Place aux Jardins
    L’association Place aux Jardins, créée en 2012 et issue de la dynamique de Terre d’Adeles, vise à renforcer le lien à la terre et le lien aux autres, par le biais de la multiplication de jardins collectifs ici ou là, animés par des habitants et des acteurs qui deviennent peu à peu "jardiniers en ville", et viennent créer un réseau de rencontres, d’échanges et de solidarité.

  • Potager d’Hier Aujourd’hui
    Deux anciennes stagiaires de la formation Jardiniers Botanistes se sont lancées dans l’aventure avec l’ouverture d’un jardin potager. Une initiative heureuse à l’heure où les structures botaniques n’ont pas toujours la vie facile et qui mérite donc d’être saluée ! La vocation pédagogique et botanique est l’essentiel de ce nouveau jardin potager urbain, dont les activités proposées s’orientent aussi bien vers les enfants que vers les adultes.

  • Réseau AgriVille logo
    Démarré sous l’impulsion de chercheurs de l’ENFA et de l’ENSAT à Toulouse, le Réseau AgriVille est avant tout une plateforme d’échange et de partage de ressources pédagogiques autour des différents aspects de l’agriculture urbaine.

  • Réseau des Jardins Solidaires Méditerranéens
    Le Jardins Solidaires Méditerranéens a réalisé et met à jour une carte des jardins partagés et des correspondants locaux du Réseau des Jardins Solidaires Méditerranéens . 09 63 24 55 57 - contact@reseaujsm.org

  • SaluTerre logo
    SaluTerre est un Bureau d’étude en ingénierie paysagère, sociale et environnementale, constitué en SCOP, SaluTerre est porteur de projets multiples. Après la création, la mise en place et l’accompagnement de jardins partagés, SaluTerre explore les domaines des paysages concertés, de l’aménagement et la co-gestion d’espaces publics, de l’accompagnement social et la consolidation de l’autonomie, de la gestion des déchets organiques et du compostage, de la promotion de l’économie circulaire et de l’accompagnement des politiques publiques.

  • Terr’eau ciel logo
    Terr’eau ciel est un bureau d’études en agriculture urbaine basé à Toulouse qui a été monté par trois jeunes ingénieurs agronomes. Ils installent des potagers « clé en main » (conception, installation, entretien, animation). Terr’eau ciel développe également le "Paysagisme comestible" en introduisant des arbres et arbustes fruitiers en alternative aux ornementaux. Enfin, l’entreprise propose des études et de l’assistance à maîtrise d’ouvrage pour des projets d’agriculture urbaine, ainsi que des formations et suivis de projets.

  • Toits Vivants
    Toits Vivants est une association qui a pour objectif de transformer la ville pour la rendre plus végétale, humaine, solidaire, comestible, résiliente, et de (re)créer du lien entre les habitants et leur alimentation. Leur ambition est de mettre en œuvre des micro-fermes sur les toits de la ville en s’inspirant des méthodes de l’agro-écologie et de la permaculture. Les toits peuvent être des supports d’écosystèmes urbains valorisant les circuits-courts, au service des acteurs locaux.

  • Urban Gardeners Republic logo
    Urban Gardeners Republic est un collectif de jardiniers qui a pour but d’aider les gens à réussir leur projet de jardinage urbain sur toit, terrasses, balcons et jardins intérieurs, en les accompagnant tout au long de leur démarche. Il s’est fixé pour mission de créer 1000 jardins dans 100 villes dans les 5 prochaines années, partout dans le monde.

  • Utopons
    Depuis 2008, l’association Utopons fédère des initiatives et accompagne des porteurs de projets sur les thématiques écocitoyenneté, laïcité, démocratie, co-éducation, solidarité. Car le social est une des notions essentielles du développement durable notamment sur des questions de gouvernance, il est nécessaire de fédérer les initiatives et de créer un réseau d’actions qui se veut global. En participant à des projets variés (potagers urbains, installation de toilettes sèches en festival ou de composteurs …) Utopons dynamise l’espace public.

  • Vert le Jardin
    Vert le Jardin été créé en 2000 afin de développer et promouvoir les jardins et les composts partagés à Brest et en Région Bretagne. Le site propose aussi des actualités, des échanges de graines ainsi que des sessions de formation au jardinage. Vert le jardin a réalisé et met à jour les cartes des jardins et composts partagés de Bretagne

  • Vert le Jardin 22
    Vert le Jardin de St Brieuc 06 48 48 12 24 - 22@vertlejardin.fr

  • Vert le Jardin 35
    Vert le Jardin de Rennes 02 99 30 41 42 - 35@vertlejardin.fr

  • Vert le Jardin 56
    Vert le Jardin de Sene 06 58 63 43 75 - 56@vertlejardin.fr

  • Ville d’Albi
    La ville d’Albi vise l’autosuffisance alimentaire d’ici 2020. La production agricole est réorganisée pour que 100% de ce dont la ville a besoin soit disponible dans un rayon de 60 km. Acquisition et mise à disposition de terrains agricoles proches de la ville pour une location de seulement 80€/an/ha, contre un engagement de l’exploitant à faire du bio et à réserver sa production au marché local.

  • b.a-BA
    b.a-BA développe des projets « agri-culturels » à taille humaine, portant une dimension culturelle, artistique, environnementale et/ou agricole, à visée sociale et éducative. En complicité avec les habitants et les partenaires locaux des territoires où nous intervenons, nous participons à la création de jardins en zone urbaine, dans une démarche participative. Au delà de leurs vertus écologiques, ces espaces sont pour nous l’occasion de contribuer à la stimulation du lien social et d’apporter toujours plus de convivialité et de créativité par l’organisation de temps culturels partagés.

  • Équiterre
    Les jardiniers en herbe du Tambourgreen, qui cultivent leurs parcelles depuis le début de l’été 2014, ont officiellement inauguré leur potager urbain le mercredi 3 septembre 2014. Au son de l’accordéon, les habitants-jardiniers, les autorités carougeoises, les représentants du Contrat de quartier et equiterre ont pu se rencontrer afin d’apprécier le travail fourni depuis les premières démarches participatives.

Liste qui demande à être complétée

  • Jardin collectif de R-Urban
    image
    L’aménagement des jardins Michelet est un projet global d’expérimentation, ils abritent l’Agrocité, un espace innovant pensé et réalisé pour l’agriculture urbaine et qui par ailleurs permet de mettre au point des dispositifs écologiques et intensif. Il comprend ainsi des zones dédiées à la sensibilisation pédagogique et d’autre aux jardins partagés, un agrolab, une épicerie, un couloir de biodiversité… Avec son projet R-Urban, l’atelier d’architecture autogérée (aaa) signe une réalisation complète et un jardin autonome (vermicompost, toilettes sèches, transport) et convivial (ouvert aux habitants de la ville), un lieu dynamique autour duquel viennent se greffer beaucoup d’autres projets sociaux et environnementaux !

  • Jardin potager en toiture de la Clinique Pasteur logo
    image
    Macadam Gardens, start-up instigatrice de cette très belle initiative, a permis de développer ce potager sur les toits de la Clinique Pasteur à Toulouse en 2014. 500 m² d’espace exploité qui permettent de récolter une tonne de fruits et légumes, une installation qui relie les patients avec professionnels de santé mais aussi avec la nature, c’est la philosophie de ce potager urbain et des personnes qui contribuent à rendre vivant un lieu qui, auparavant, n’avait pas d’utilité.

Carte des solutions urbaines ayant besoin d’un coup de pouce
flux de toutes solutions urbaines